Mercredi , 1 octobre 2014
Avertissement :
L’amitié homme-femme existe-t-elle vraiment ?

L’amitié homme-femme existe-t-elle vraiment ?

Une relation amicale entre un homme et une homme se transforme bien souvent en un terrain miné. Alors attention où vous mettez les pieds…

Nicolas vit avec Sarah depuis six ans, mais il voit régulièrement son amie d’enfance Anne et déroule le tapis rouge dès que cette dernière est invitée chez eux. Hervé et Odile, eux, sont très proches depuis trois ans qu’ils travaillent dans le même bureau. Tous les deux sont en couple, mais leurs conjoints ont du mal à avaler la version « juste amis ». « J’ai l’impression de jouer les femmes infidèles, raconte Odile. Je ne vois Hervé que quand mon homme est absent. » Chloé, quant à elle, vit une amitié sans ambiguïté avec Alex, avec qui elle a pourtant couché, « juste comme ça », il y a des années. Hier dans la cour de récré, aujourd’hui à la machine à café, l’amitié garçon-fille a toujours une aura sulfureuse. Logique : une étude de l’université du Wisconsin révèle que les hommes ont toujours des sentiments ambigus vis-à-vis de leurs amies du sexe opposé. « Plus les hommes sont attachés à leur amie, moins leur relation de couple leur semble satisfaisante », explique l’auteur de l’étude, April Bleske-Rechek. Du coup, 15 % des couples résultent d’une amitié qui a dérapé. Le problème viendrait-il de notre tendance à sous-estimer le danger ? Si on est convaincu qu’on ne trompera jamais l’autre, on a moins de difficultés à approfondir une relation amicale. « Comme ils n’enfreignent aucune règle en rapport à la sexualité, les gens se mettent moins de barrières, explique Ron Potter-Efron, auteur de Combler vos 3 besoins fondamentaux : vivre, partager et se réaliser (éd. Trécarré). Ils préfèrent préserver l’image idyllique qu’ils ont de leur relation avec l’ami de l’autre sexe. » En oubliant le danger qu’ils font courir à leur couple. Et vous, vous en êtes où ? Et si votre chérie avait, elle aussi, un ami très (trop) cher ?

L’amitié homme-femme, c’est du bidon ?
Pour beaucoup, l’amitié mixte est un mythe. Pour la sexologue Catherine Solano, elle est possible, mais il faut un peu de patience : « C’est sur la distance que l’on sait qu’il s’agit vraiment d’une amitié. La particularité d’une amitié homme-femme qui fonctionne, c’est de considérer l’autre comme un frère ou une soeur. La composante séduction doit être mise de côté pour qu’une rencontre se fasse. C’est parfois plus facile quand on est jeune (la sexualité fait encore peur), ou en couple (en équilibre sexuel, sans besoins à assouvir). C’est aussi possible avec quelqu’un qui ne nous attire pas, mais que nous apprécions. » D’ailleurs cette amitié mixte peut avoir bien des vertus, notamment pour votre couple. Expliquez à votre chérie que vos amies vous permettent de mieux comprendre les femmes. Au lieu de passer votre temps à échanger des idées « testostéronées » avec vos potes, vous avez l’occasion de voir le monde d’un point de vue féminin. Elle est aussi la première bénéficiaire des conseils judicieux que peut donner une amie à un homme un peu largué par la complexe psyché féminine.

L’intimité émotionnelle
Tout irait donc pour le mieux dans le meilleur des mondes si cette satanée composante sexuelle voulait bien rester à sa place. Avant même que vous n’éprouviez une once de désir pour votre amie, il est fort probable que votre moitié ait déjà ressenti les affres de la jalousie. Lors d’une étude de l’université de Floride, 95 % des femmes avouaient qu’elles se sentiraient plus trahies si leur homme avait une relation émotionnelle avec une autre que s’il se contentait de coucher avec elle. Et à juste titre… « Une amitié mixte peut être dangereuse quand on sent que l’on se confie plus à l’ami(e) qu’à son (sa) partenaire. Car c’est le signe d’une intimité émotionnelle, zone d’échange privilégiée du couple. On peut en arriver là sans arrière-pensée, mais cette intimité rapproche et peut être le début d’une attirance plus sexuelle », prévient Catherine Solano. Sachant qu’un couple discute en moyenne douze à vingt minutes par jour, principalement de corvées et de factures, la présence d’un(e) confident(e) peut mettre à mal le fragile équilibre conjugal. Avec l’autre, pas de tensions à gérer, seulement du bon temps, de l’écoute et des compliments. D’autant que certains semblent éprouver le besoin de faire glisser l’amitié sur le terrain de la séduction : « Je pense que les personnes les plus susceptibles de jouer l’ambiguïté sont celles qui sont en manque important d’affection et de reconnaissance, explique Catherine Solano. Il arrive qu’un “couple d’amis” ait un passage à l’acte sexuel sans que cela se reproduise et alors que leur amitié persiste. »

Quand ça dérape
Selon la sexologue, « le jeu de séduction est normal dans l’amitié homme-femme, mais il ne s’agit pas forcément d’une séduction sexuelle. Nous cherchons tous à séduire, à être appréciés par notre entourage. Nous avons tous besoin de reconnaissance ». Mais attention quand la séduction dérape du côté sexuel de la force. « Une amitié “dérape” déjà quand l’autre vous manque s’il ou elle n’est pas là. Car en amitié, même si on ne se voit pas sans cesse, on sait qu’on peut compter sur l’autre. En amour, c’est différent, on a besoin de plus de proximité. Un autre signe, c’est le besoin d’exclusivité. La véritable amitié n’est pas exclusive. » Et puis, rajoute Catherine Solano, « l’amitié dérape quand on fantasme sur l’autre, bien sûr ». Un dérapage à prendre comme un signal d’alarme : s’il a lieu, c’est peut-être que quelque chose dans votre couple ne tourne plus rond. Manque d’affection ou d’intimité, éloignement progressif. Si c’est le cas, vous avez le choix : rebondir et mettre à plat ce qui ne va plus dans votre couple, ou bien accepter que votre histoire est arrivée à son terme et rompre.

Et elle dans tout ça ?
Si votre moitié est une bombe, ne doutez pas que ses amis masculins aient à peu près le même nombre de pensées sexuelles que vous à son endroit. Mais ce qui importe, ce sont ses sentiments à elle. Qu’elle partage ses pensées les plus intimes avec un autre vous inquiète sans doute moins que de les imaginer en train de faire l’amour sur la photocopieuse – c’est ce qui vous différencie tous les deux. D’autant que cette relation peut vous être utile : elle s’ouvre à votre façon de penser masculine, et bénéficie d’une oreille attentive quand il s’agit de parler pour la énième fois de cette collègue qui lui sort par les yeux. À vous de poser des limites : si vous ne voulez pas qu’elle lui parle de votre vie sexuelle ou de vos soucis d’argent, dites-le.Si sa relation privilégiée vous agace, Ron Potter-Efron vous conseille de ne pas lutter contre, mais de faire votre possible pour qu’elle retrouve auprès de vous ce qu’elle cherche avec lui. Plus de complicité, de légèreté, d’humour, de compréhension… À vous de jouer.