Mardi , 21 octobre 2014
Avertissement :
Fantasme : comment passer du rêve à la réalité !

Fantasme : comment passer du rêve à la réalité !

Faire du fantasme une réalité n’est pas toujours conseillé. Cependant, quand les envies sont partagées, c’est un bon moyen de métamorphoser votre routine sexuelle en une nuit inoubliable ! Toute la difficulté réside alors dans la demande… suivez le guide !

Il est toujours plus aisé de confier ses fantasmes à un ami ou à un inconnu qu’à la personne concernée… Vous avez peur qu’elle se vexe ou qu’elle ne comprenne pas ? Voici quelques conseils pour vous aider à sauter le pas.

1/ Donnez-lui un aperçu
Ne lui faites pas de reproche du genre « tu ne veux jamais qu’on fasse l’amour en public ! », mais faites-lui sentir que c’est d’elle que vient l’idée. Alimentez ses fantasmes, nourrissez-les et ils se développeront d’eux-mêmes.

Marie raconte ainsi : « Tout d’abord, il m’a murmuré à l’oreille des paroles sensuelles alors que nous étions au restaurant avec des amis, puis il m’a fait du pied. Ensuite, j’ai eu envie d’aller danser. C’est lui qui m’a suggéré d’enlever ma culotte et de la glisser dans mon sac. Nous nous sommes caressé dans tous les coins sombres et nous avons continué dans le taxi… Maintenant, j’ai mon propre fantasme : le faire dans un ascenseur ! ».

Retenez : le fantasme commence avec une idée lancée. Puis celle-ci s’insinue dans son esprit et il ne reste plus qu’à lui laisser prendre racine. De cette façon, votre partenaire ne ressent aucune pression de votre part et son imagination fait le reste.

Si vous êtes nerveux, dites-lui que vous avez fait un rêve érotique avec elle. Elle sera peut-être intéressée et vous avouera ses propres fantasmes. Présentez cela comme un rêve, une idée que vous avez eu subitement pour ne pas qu’elle ait l’impression que vous lui forcez la main. Elle ne pourra pas vous reprocher d’avoir fait un rêve érotique à son sujet !

2/ L’érotisme des mots
Avant de rentrer dans le vif du sujet, un rapide cours de sexologie s’impose. Il existe deux façons d’exciter une personne. Physiquement et psychologiquement. La première opère par le biais de la stimulation tactile, la deuxième concerne les stimuli sensoriels : la vue d’une mini-jupe ou les effluves d’un parfum de femme par exemple.

Au début d’une relation, l’excitation est majoritairement psychologique. Plus le temps passe, plus il devient physique. La clé est donc d’ajouter des stimuli psychologiques. C’est là qu’un fantasme peut intervenir.

Tout d’abord, profitez-en pour parler et pour vous exciter mutuellement. « Mon petit ami voulait vraiment tourner son propre film pornographique, nous explique Karine. Au début, je n’étais pas emballée, mais il m’a parlé du scénario qu’il prévoyait pour son film. Il était le cambrioleur et moi la jeune fille effarouchée… finalement nous étions tellement excités d’en parler que nous n’avons eu ni besoin de caméra ni d’accessoire ! »

Retenez : sachez amadouer son esprit, le reste suivra !

Une bonne astuce : Offrez-lui l’occasion de tourner son propre film sans appuyer sur la touche « enregistrer ». Branchez la caméra sur votre télévision de façon à vous apercevoir sur l’écran. Le plaisir de vous voir en direct pourra plus tard conduire à un enregistrement.

3/ Triolisme : elle doit être au centre de votre fantasme
Ce fantasme est devenu un passage obligé dans l’imaginaire pornographique des gens. Mais en règle générale, il se concrétise peu. Pauline témoigne : « mon mec m’a parlé de faire l’amour à trois et je me suis dit, mais qu’est-ce qui ne va pas avec moi ? Je ne lui suffis plus ? Il m’a vraiment énervée, tout tournait uniquement autour de lui ! »

« Plus tard j’ai rencontré un gars vraiment bien qui m’a avoué que son fantasme était le triolisme. J’ai eu peur que ça recommence. Mais quand je lui ai demandé pourquoi, il m’a expliqué que j’étais belle et sexy et combien il serait excité de me voir avec une autre femme. Présentée de cette façon, l’idée m’a plu. Nous avons tenté l’expérience et ce fut inoubliable…

Retenez : assurez-vous qu’elle est bien le centre de votre fantasme et cela tout particulièrement s’il implique une autre personne. Il s’agit d’une question délicate pour certaines femmes, assurez-vous donc que tout est clair au préalable.

4/ Connaître ses fantasmes à elle
Cela n’est pas évident pour les hommes qui ont l’habitude de provoquer eux-mêmes les situations érotiques, sans attendre que cela vienne de leur partenaire : choix du porno, achat de lingerie, club de strip-tease… Inversez les rôles et partez plutôt de ses fantasmes à elle, vous arriverez plus facilement à vos fins !

Hélène raconte : « Cela m’a rendu folle les hommes qui regardaient des pornos. J’ai toujours ressenti une sorte de concurrence avec ces filles. Mais mon copain m’a dit que voir un film érotique à deux serait une bonne expérience pour notre couple. »

« Je suis curieuse de nature. Je ne me souviens pas du film que nous avons choisi mais seulement que nous avons beaucoup ri et qu’ensuite nous avons tenté quelques positions. Maintenant le vendredi est devenu notre soirée du film porno et cela a vraiment changé notre sexualité. »

Retenez : donnez-lui une chance de changer d’avis au sujet de la pornographie. Elle ne sait sûrement pas ce qu’elle rate. Suggérez-lui d’en regarder un tous les deux.

En outre, les femmes qui regardent des images de pornographie ont des réactions aussi fortes que les hommes. Elles avouent aussi jouir en privé des film pornographiques, du moins quand ils sont bien faits. Mais il faut pour cela que les femmes se sentent à l’aise et surmontent certains tabous avant d’admettre qu’elles pourraient en profiter.

Si elle résiste encore, envisagez les livres érotiques ou bien ceux qui donnent des conseils pour pimenter sa sexualité. L’emporter à la maison et faire des essais peut être l’occasion d’un moment très sensuel.

5/ Laissez-la prendre les choses en main !
Si vous pensez avoir la fibre créative, attendez d’abord de savoir ce qu’en pense une femme« Faire de mes fantasmes une réalité ? Ce serait impossible ! a avoué une femme. J’aurais besoin d’une machine à remonter le temps et d’un homme avec une langue longue de 15 centimètres ! »

Retenez : vous n’êtes pas le seul à avoir des fantasmes. Encouragez-la à les partager. Une étude révèle que 25% des gens se sentent coupables de fantasmer. Pas étonnant que ce soit si difficile pour les femmes d’en parler…

Mais si vous êtes tous les deux sur la même longueur d’onde, n’hésitez pas une seconde et concrétisez le rêve de beaucoup d’hommes : réaliser un de ses fantasmes !