Lundi , 22 décembre 2014
Avertissement :
Apprenez à décoder son langage du corps

Apprenez à décoder son langage du corps

“Beaucoup de femmes hésitent à dire ce qu’elles veulent vraiment au lit. Elles préfèrent envoyer des signaux plus subtils”, affirme le sexologue Ian Kerner. Apprenez à les décoder.

1/ Mains croisées au dessus de la tête
Traduction : elle veut être dominée.
Profitez-en : si c’est votre truc, tentez un léger bondage. Elle vous donne accès à sa zone la plus vulnérable : sa poitrine, son ventre et ses côtes (si sensibles), et tout indique qu’elle aimerait que vous caressiez ses seins. C’est également une position très passive : en croisant ses mains au niveau des poignets, elle se met des menottes virtuelles.
Action : « Tout en l’embrassant, bloquez ses poignets, conseille Ian Kerner, auteur de Elle d’abord…, éditions Blanche, puis à l’aide de vos genoux, écartez ses cuisses pour vous immiscer entre elles. » C’est un geste de domination qui doit rester ludique, comme ce qui suit : prenez une paire de collants ou une cravate pour attacher ses poignets. Sa responsabilité dans l’action lui est enlevée, ce qui va aider à la désinhiber.

2/ Elle place ses mains sur votre torse
Traduction : elle veut que vous calmiez le jeu.
Profitez-en : faites-la languir. « En mettant ses deux mains sur votre torse, elle crée une vraie barrière entre vous, explique Judi James, auteur de Ce que vos gestes révèlent (Ixelles édition). Les genoux ont le même rôle : si elle vous les oppose, le message est le même. En revanche, ses talons sont ses éperons : si elle vous les plante dans le bas du dos ou sur les fesses, elle vous intime l’ordre de continuer comme ça. »
Action : « La tension inhibe la testostérone responsable du désir sexuel, explique Ian Kerner. Caressez les côtés de ses seins ou de ses cuisses pour laisser l’ocytocine, l’hormone du bien-être, se répandre en elle. Ses cuisses s’ouvriront comme une fleur avec la montée de l’excitation. Attendez qu’elle se cambre vers vous (signe de désir intense) pour commencer à caresser ses seins et son sexe. »

3/ Elle vous regarde droit dans les yeux
Traduction : elle veut prendre le contrôle.
Profitez-en : laissez-la jouer les dominatrices. Le regard direct vous place sur le terrain de la confrontation et de la domination. Un regard dans le vague indique la soumission. Le fait de casser ce code dénote d’une grande confiance en soi sur le plan sexuel.
Action : « Conservez le contact visuel tout en la caressant voluptueusement, conseille Yvonne Fulbright, auteur de L’Art duplaisir, (éd. Blanche). Cela va entraîner un afflux de dopamine dans son organisme. Grâce à ce neurotransmetteur impliqué dans le circuit de la récompense, elle associera prise de pouvoir et plaisir. » Ensuite, abandonnez-lui les rennes. « Laissez-la vous chevaucher et levez les mains en l’air, afin qu’elle puisse bloquer vos poignets », suggère Ian Kerner.

4/ Elle regarde en bas à gauche
Traduction : elle fantasme sur quelque chose qu’elle a déjà fait.
Profitez-en : apprenez-lui à verbaliser son désir. Steve Bavister, auteur de La PNL mode d’emploi (éd. Leduc), traduit ainsi les orientations du regard : « Regarder vers la gauche renvoie vers du déjà-vu ou déjà entendu. Quand une personne regarde en bas à gauche, elle est à l’écoute de son dialogue interne, quand elle regarde en bas à droite, elle fait appel à ses sensations. »
Action : des études publiées dans la revue Archives of Sexual Behavior indiquent que le meilleur moyen d’amener une femme à l’orgasme passe par la visualisation et le fantasme. « Titillez-la en évoquant une de vos précédentes séances torrides, dites-lui combien cette fois-là elle vous a excité. Demandez-lui ce qu’elle a aimé et poussez-la à vous dire ce dont elle aurait envie maintenant », conseille Ian Kerner.

5/ Elle vous mord dans le cou
Traduction : elle a envie d’une fessée.
Profitez-en : punissez-la. Les femmes sont souvent trop timides pour dire ce qu’elles veulent, alors elles vous font ce qu’elles aimeraient que vous leur fassiez. « Soyez attentif à la pression et à la durée de sa morsure, conseille Barry Komisaruk, professeur de psychologie sexuelle à l’université de Rutgers. Les femmes sont plus susceptibles d’être excitées par la douleur que les hommes. Le seuil de la douleur recule de 50 % lorsqu’elles sont excitées. » Et n’oubliez pas que la base du cou est aussi une zone érogène très puissante chez certaines femmes.
Action : « On nous apprend dès l’enfance que mordre c’est mal et mérite une punition, explique Ian Kerner. Elle vous mord, elle veut donc, soit que vous la mordiez en retour (doucement quand même), soit que vous lui donniez une fessée (soit les deux). Si elle rit ou si elle gémit de plaisir, vous avez fait le bon choix. Selon les chercheurs russes de l’Institut de médecine de Novossibirsk, cette « punition » causera un afflux d’endorphine et un afflux de sang dans la zone génitale, ce qui décuplera son orgasme.