Avertissement :
8 astuces pour réussir un marathon

8 astuces pour réussir un marathon

Voici huit petits trucs utiles qui vous aideront à courir (et terminer) un marathon. 

Préparez-vous bien.
Si vous préparez votre premier marathon, faites en sorte de tout avoir bien pris en compte, physiquement parlant. Entraînez-vous 6 jours par semaine et suivez un régime adapté.

L’équipement est primordial.
Quand on pratique un exercice physique intense, il est important de le faire avec le bon matériel. Il ne suffit pas de prendre la paire de running la plus chère du magasin. Il est important de trouver celle qui sera la mieux adaptée à votre morphologie et à votre façon de courir. Être à l’aise dans ses baskets n’a jamais été aussi important.

Commencez par la tête, finissez par le cœur.
Les premiers kilomètres d’une course sont toujours les plus difficiles. Pour parvenir à la terminer, concentrez vous sur chaque kilomètre indépendamment. Ne visualisez pas la course dans son intégralité, mais plutôt par fractions. Courez de cette façon pendant les trois premiers quarts de la course, puis quand votre cerveau commence à montrer des signes de fatigue, finissez avec votre cœur.

Pensez positivement.
Vous devez être capable de contrôler votre esprit aussi bien que votre corps. Des chercheurs ont découvert que le fait de se concentrer sur une pensée positive aidait les athlètes d’endurance à améliorer leurs performances.

Concentrez-vous.
Sur la totalité d’un marathon, votre esprit a le temps de partir dans plusieurs directions. Comment éviter ça ? Concentrez-vous sur autre chose. Par exemple, si vous avez mal aux mollets, concentrez-vous sur vos cuisses. Faites juste en sorte d’oublier vos mollets. Certains coureurs pensent à leur femme qui les attend derrière la ligne d’arrivée.

Soyez prêt pour le challenge.
Peu importe ce que vous vous dites, un marathon n’a rien de facile. Donc quand cela va devenir difficile et que tout votre corps va commencer à vous faire mal, acceptez la douleur. Même si vous sentez que vous ne pouvez plus aller plus loin, donnez-vous la force d’y parvenir. Ça doit être votre unique but, la seule raison d’avoir commencé ce marathon. Et le sentiment d’accomplissement lorsque vous y parviendrez sera sans égal.

Faites du bénévolat.
Une étude réalisée aux États-Unis montre que ceux qui donnent du temps ou de l’argent pour aider les plus pauvres sont généralement des personnes tenaces et fortes moralement.

Amusez-vous.
Si vous prenez la course trop au sérieux, vous échouerez. Profitez du paysage, détendez-vous. Restez concentré, mais ne vous gâchez pas la course.