Avertissement :
4 conseils pour faire durer son couple

4 conseils pour faire durer son couple

Saint-Valentin oblige, nous allons aborder une question que chacun d’entre nous se pose tout au long de sa vie. Comment faire durer son couple ? Question capitale vu que sur une période de 40 ans, 46,9 % des mariages se sont soldés par un divorce. C’est au bout de 4 ans d’union que le pic des ruptures est le plus élevé (Insee 2006). Des psychologues ont étudié les critères qui permettent de prédire les chances de durer d’un couple. Résultat ? La passion amoureuse ne pose pas à elle seule les bases d’un ménage durable. C’est le reste qui compte. Mais ce reste, c’est quoi ? Des petites choses, anodines à première vue, qui sont pourtant capitales.

1/ Apprenez à vous connaître
Savez-vous vraiment ce qui intéresse votre partenaire au cours d’une journée, et dans la vie en général ? Ses joies, ses peines, ses envies, ses déceptions, ce sur quoi s’arrête son attention ? Pour Pénélope, la priorité se concentre sur les enfants. Michel, son mari, en a conscience et, plutôt que de râler en se disant qu’il passe toujours après, il apprécie que Pénélope soit une mère formidable. Lui est plus négligent envers eux et se repose beaucoup sur elle. Le soir, quand ils se retrouvent, il sait que rien ne fait plus plaisir à son épouse que de l’entendre demander : « Comment les enfants ont-ils passé la journée ? » C’est sa phrase rituelle. Ensuite, sa femme est toujours souriante, ravie d’avoir pu partager ses joies et ses peines à ce sujet. Michel connaît bien Pénélope et ce qui pourrait devenir une source de conflit est une occasion de rapprochement. Michel sait aussi que Pénélope aime les repas en famille et il fait attention à lui donner ce plaisir. Il sait encore qu’elle craint une situation à laquelle elle va bientôt être confrontée : le changement de son chef qui est muté. Michel écoute, réconforte. Le résultat, c’est que tous deux se sentent très proches, que leurs vies sont entremêlées et qu’ils partagent beaucoup de ce qu’ils vivent. Se connaissant bien, ils savent ce dont l’autre a besoin pour être serein. C’est une importante réserve de ressources positives entre eux.

Ce qui se passe si vous ne vous investissez pas pour connaître l’autre
Vous vous sentez comme deux étrangers. Ce n’est pas un hasard si l’expression « connaître une femme » signifie à la fois faire l’amour et être lié à elle par le mariage… Se connaître, c’est être intimes dans tous les domaines. Si vous restez étrangers, vous pouvez vous blesser sans en avoir conscience et souffrir de ce manque d’intimité. Le risque, c’est alors qu’un de vous deux aille chercher cette communion ailleurs.

2/ Donnez-vous de l’attention dans les petites choses
Ghislaine n’aime pas être réveillée brutalement le matin, par une lumière vive. Cela la met de mauvaise humeur. Son mari prend soin de ne pas l’agresser à ce niveau. S’il se lève avant elle, il n’éclaire pas la chambre et se dirige vers la porte dans le noir. Il a même fini par installer un variateur de lumière pour que Ghislaine puisse s’éveiller en douceur. C’est un détail ? Certes, mais cela touche Ghislaine de penser que son mari l’accepte comme elle est, la chouchoute. Elle se sent aimée. Et le plus beau cadeau que l’on puisse recevoir en couple, c’est de se sentir ainsi, accepté comme on est. Bien plus qu’un voyage en amoureux aux Seychelles, connaître les goûts de l’autre en détail et adoucir sa vie alimente la relation en profondeur. Alors, intéressez-vous à l’univers de votre partenaire, appliquez-vous à connaître ce qu’elle aime, ce qui est important pour elle, et adaptez-vous… Et ne vous contentez pas de le savoir une fois pour toutes. Suivez cela de près. Car tout le monde change. Partagez aussi les événements de sa vie. Un souci de travail ? Une joie avec les enfants ? Un énervement dans la journée ? Se raconter mutuellement toutes ses satisfactions et ses petites misères de la journée rapproche en profondeur. C’est ce lien créé progressivement qui permet de surmonter les épreuves inévitables telles qu’un déménagement, une naissance, une déception professionnelle…

Et si vous n’agissez pas ainsi ?
Elle a l’impression que son quotidien manque de douceur. Elle deviendra donc plus facilement irascible. Vous ne marquez pas de points positifs faciles qui formeraient une provision en cas de tension entre vous. Vous ne savez pas l’émouvoir, elle ne peut pas se dire « Il est tellement adorable de faire autant attention à moi… » Et elle ressentira moins de désir pour vous.

3/ Laissez-vous influencer par l’autre
Fabrice, qui veut déménager avec sa famille, visite une maison neuve avec la négociatrice d’une agence immobilière. Elle lui demande ce qu’en penserait sa femme. Fabrice répond : « Pour ce genre de choses, c’est moi qui décide… » La dame de l’agence s’étonne et lui explique que même si cela lui plaît, sa femme peut ne pas être du même avis… Fabrice ricane. Sa voiture, il l’a choisie en fonction de ses goûts à lui, tout comme il plébiscite seul chaque destination de vacances communes. À vrai dire, Fabrice sait à peine ce que voudrait son épouse. Il ne le lui demande jamais. Il estime que certaines décisions font partie de son pré carré. Quand on lui a proposé de le muter dans son travail, il a présenté cela à Mireille comme un fait, pas comme un choix à faire en couple. Il ne laisse aucune ouverture à l’autre quand il estime que c’est à lui de décider. Le couple de Fabrice est en danger, car ce qu’il estime être une preuve de virilité est en réalité une preuve d’aveuglement. Il ne veut pas partager le pouvoir, ce qui, dans le fond, est plutôt un signe faiblesse que de force. Or, les couples où le pouvoir ne se partage pas présentent 81 % de risques de s’autodétruire. Au contraire, Damien prend toujours en compte l’avis de Julia. Ils ont choisi leur voiture ensemble, ont pris beaucoup de plaisir à visiter des appartements avant de faire un choix commun, et parlent de mettre en route un bébé en tenant compte des désirs de l’autre. Leurs différences de désirs, de goûts, de projets, ils les acceptent, et elles sont l’occasion d’échanges riches qui leur permettent de mieux se connaître. Attention, cela doit être réciproque. Mais l’expérience montre que toutes les femmes se laissent influencer par leur conjoint alors que la réciproque n’est pas vraie !

Et si vous n’agissez pas ainsi ?
Votre partenaire ne se sentira pas respectée ni digne de valeur. Elle aura le sentiment d’être annexe dans votre vie puisqu’elle n’est pas associée aux décisions importantes. Elle va donc avoir tendance à vouloir prendre autrement la place que vous lui refusez : en râlant, en faisant la mauvaise tête, en étant de mauvaise humeur… L’ambiance de couple ne sera pas rose et c’est un pas vers la rupture.

4/ Respectez le rêve de l’autre
Un soir, John rentre rayonnant du bureau. « Il y a un poste disponible à Grenoble, claironne-t-il. Que dirais-tu si nous déménagions ? » John adore la montagne. Tous les ans, avec Mattie, ils partent marcher une semaine dans les Alpes. Ils apprécient ces vacances, même si Mattie est nettement moins passionnée par la marche en altitude que lui. Et elle n’a absolument pas envie de quitter son environnement, son emploi pour aller vivre à Grenoble. « Quoi ? Tu voudrais qu’on s’en aille d’ici ? » John perçoit combien Mattie est choquée de sa proposition. Que se passe-t-il dans le fond ? La montagne est le rêve de John. Il aurait adoré être guide. C’est une facette importante de sa vie. Mais il n’a jamais expliqué à sa femme combien c’était essentiel pour lui. Alors, même si elle sait qu’il aime ça, elle tombe des nues. Si vous avez un rêve, faites-le savoir. Et explorez aussi si votre partenaire en a aussi. Et pour que votre couple aille bien, il FAUT accepter le rêve de l’autre. Si vous le refusez, c’est très grave pour vous deux. C’est comme si vous lui disiez : « Ce qui te fait vivre ne vaut rien, tu es nulle. » Aubin, lui, veut publier un recueil de poésies. Il écrit beaucoup, mais n’a pour l’instant rien édité. Joëlle, son amie, ridiculise cette activité. « De toute façon, même si tu publies, cela ne te rapportera rien… alors, je ne vois pas l’intérêt. Et puis, des poètes du dimanche, il y en a des tas et je n’en connais pas un seul qui ait été révélé… » Elsa, elle, c’est le roman policier qui la titille. Son mari lit ce qu’elle écrit, lui donne un avis constructif, la soutient, et l’admire pour son courage. Leur couple est profondément solidifié par cette attitude qui sous-entend : « Tu es quelqu’un de formidable, de spécial, d’engagé, de passionné… » Alors, dans votre couple, après avoir mis au jour vos rêves, soutenez-vous mutuellement à ce sujet. Bien sûr, tout n’est pas possible. Mattie et John n’ont finalement pas déménagé, mais Mattie a mieux compris l’importance de la montagne pour John. Elle lui a proposé de partir parfois seul avec des guides pour faire des parcours de plus haut niveau, et il a été très ému de ce cadeau qu’elle lui faisait d’une semaine de liberté pour son rêve.

Que se passe-t-il si vos rêves ne sont pas pris en compte ?
Attention, un rêve ne se réalise pas toujours complètement. Ce qui compte, c’est qu’il soit reconnu par vous et par l’autre et que vous puissiez aller vers lui. Si vous en êtes coupé, vous vous coupez d’une énorme source d’énergie, de ce qui donne un sens à votre vie, et vous vous sentez totalement déprimé. Si vous ne vous sentez pas accepté tel que vous êtes, avec votre rêve, vous ne vous sentez pas aimé, accepté et votre couple court à la catastrophe.

Au total, cultiver l’amitié, le respect profond de l’autre, dans les petites et les grandes choses peut vous rendre aussi heureux que de vous sentir passionnément amoureux. Et c’est fort précieux, et agréable car, contrairement à la passion qui vous tombe dessus sans prévenir, la facette amitié- proximité, elle, se cultive par la volonté et l’attention. Ce serait dommage de se priver de ce bonheur.