Vendredi , 21 novembre 2014
Avertissement :
10 conseils pour être plus endurant au lit

10 conseils pour être plus endurant au lit

Commençons par quelques chiffres qui peuvent faire mal ou au contraire rassurer… En moyenne, les hommes ne tiennent qu’entre 5 et 10 minutes quand ils font l’amour. Et ils sont 71 % à souhaiter une meilleure endurance sexuelle. Voici une dizaine de stratégies à adopter pour repousser le moment fatidique.

1/ Entraînez-vous en solo :
Entraînez-vous en vous masturbant en ayant l’orgasme féminin toujours à l’esprit, pas le votre. En d’autres termes, prenez votre temps pour durer au moins 15 minutes. Approchez-vous du point de non retour, mais n’éjaculez pas avant la fin du quart d’heure.2/ Pressez au bon endroit :
Si vous êtes en « surchauffe » rapidement lors de rapports sexuels, pressez juste en dessous de la tête de votre pénis en concentrant la pression sur l’urètre, le petit « tuyau » qui longe la face inférieure du pénis. Ceci pousse le sang hors du pénis et réprime un instant la réponse éjaculatoire.

3/ Apprenez à réguler votre excitation :
Le processus de la réponse sexuelle comporte quatre phases : l’excitation, le plateau, l’orgasme et la résolution. L’astuce consiste à reconnaître le spectre de ces sentiments tout au long du processus. Évaluez votre excitation sexuelle sur une échelle de 1 à 10. Et essayez de vous maintenir à 7.

4/ Sexercice :
Un Kegel est un exercice qui aide à serrer les muscles responsables du contrôle de l’éjaculation. Familiarisez-vous avec eux par la coupure de l’écoulement de l’urine. Une fois que vous êtes au point avec cet exercice, entraînez vous n’importe où, à votre bureau ou derrière le volant. Serrez vos muscles, comptez jusqu’à 10, puis relâchez.

5/ Le bon mouvement :
Attardez-vous dans son entrée du vagin, où les terminaisons nerveuses sont les plus sensibles. Lorsque vous avez des rapports sexuels, concentrez-vous sur de petits mouvements peu profonds qui pénètrent dans les 2 ou 3 premiers centimètres de son vagin.

6/ Montrez un peu de courtoisie :
Les dames d’abord, messieurs, et nous ne parlons plus de tenir la porte ouverte. Lorsque vous l’aidez à avoir un premier orgasme, cela vous soulage psychologiquement d’une certaine pression… Ce qui vous permettra d’aborder d’autant plus libéré la suite des événements.

7/ Demandez du Prozac à votre médecin :
Une étude récente a montré que 73 % des hommes qui ont souffert d’éjaculation précoce ont vu leur situation s’améliorer après la prise de 20 milligrammes de Prozac par jour pendant une semaine et 40 mg par la suite.

8/ En route vers le match retour :
Ignorez l’envie de somnoler qui suit habituellement l’orgasme en redoublant d’attention sur son excitation (oui, cela veut dire rester éveillé), puis remettez-vous en selle. La plupart des hommes durent beaucoup plus longtemps la deuxième fois. Et plus vous pratiquez, plus que la première fois va durer.

9/ Laissez-la prendre le dessus :
Quand elle est sur le dessus, votre pénis est moins stimulé. Et demandez lui d’aller lentement de tout son long au lieu de faire des va et vient rapides qui sont néfastes pour l’endurance d’un homme.

10/ Cessez de penser à l’orgasme :
La zone du cerveau responsable du déclenchement de l’orgasme est engagée si vous essayez d’en avoir un ou d’en contrôler un. Plus grande est l’attention que vous lui donnez et plus il est susceptible d’arriver. Pensez plutôt à ses cuisses soyeuses contre vos hanches, par exemple, et en plus vous aurez un plaisir diffus à travers tout votre corps.